Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 21:34

I.Système olfactif
I.1>localisation corticale:

              



I.2>Développement:
I.2.1>Dissociation
Même sans déborder sur la gustation il est indispensable de préciser que l'odorat et le goût ne sont pas dissociés in utero.
Le SNC décompose le système olfactif en 1 sous système récent (identification odeurs) et un système trigéminal (qualifitatif):

       

(on excusera ce schéma fait à l'ancienne avec Paint)

I.2.2>Développement:
- 5 semaines: nez
- 7ème semaine: épithélium olfactif
- 8ème semaine: bulbe olfactif
- 13 ème semaine: Paroi osseuse du bulbe
- 28ème semaine: Système olfactif fonctionnel

I.2.3>Développement d'un point de vue phylogénétique et adaptatif:
Homme (10 millions de récepteurs olfactifs)// Chien (230 millions de récepteurs olfactifs)

I.2.3.1>Sensibilisation de l'évolution des stimuli chemosensoriels du monde moderne (surtout en ce qui concerne l'olfaction).
Privation des odeurs.... Quel impact sur le développement de l'espèce?

         

"sent-il toujours les phéromones de sa femelle?"                  "L'odeur des vaches remplacés par l'hipochlorite"

Quel conséquence pour la médecine?
Nous sommes privés d'une technique qui à défaut d'être charmante et agréable (du moins on imagine) était paraît-il très utile: le flairage des urines (XIIème siècle).

I.2.3.2>Conception des anciens:

- Freud: Refoulement de l'odorat comme condition indispensable de la naissance de la civilisation
- Nietzche: "L'odorat a coupé l'Homme de son passé animal"


I.2.3.3>Relation avec l'attachement
Je renvoie ici aux cours de développement de première année où dans l'expérience de Harlow on peut finalement se demander bien que celui-ci ait surtout mis en évidence le tactile, si l'odorat n'a pas un rôle princeps.

I.2.3.4>Olfaction & mimétisme
---> Synchronisation des menstruations des jeunes filles en pensionnat.

I.2.3.5>Olfaction & alerte:
--->Rôle dans la détection des dangers (feu, aliments périmées ou certains poisons).
conséquence pratique: le gaz propane est odorifié pour éviter les accidents domestiques.

I.2.3.4.6>Olfaction & mécanismes de défenses physiologiques:
--->Etouffements, éternuements....

I.2.3>Problématique:
Vu l'extrème diversité et combinaison des odeurs, le bébé peut-il à la naissance traiter les odeurs primaires? (acrée, camphrée,florale, éthérée, musquée, putride...)


I.3>Paradigme d'étude

I.3.1>Principe
Comme pour la préférence visuelle on va tester la réponse préférentielle pour l'olfaction du bébé.
Bien que cela induise énormément de contraintes méthodologique (niveau de vigilance, intensité et qualité des stimuli, PACS...)

I.3.2>Réponses à prendre en compte
- Motricité faciale (baby Facs)
- Orientation céphalique
- Succion non nutritive
- Activité cardiaque/ respiratoire

====>Il est évident que l'on risque fort de ne pas observer les mêmes réactions si le bébé humecte de l'odeur de vanille vs de l'odeur de mouflette.

expérience sur le Colostrum (lait maternel) vs eau distillée : les bébés préfèrent sentir le Colostrum.

II.Système gustatif

A la naissance et pour tous les bébés du monde, les réflexes gusto-facieux sont "innés" pour n'importe quelle race et n'importe quelle culture.
Aussi pour tous ces bébés on observe:
 - une attirance pour le gras, le sucré ou faiblement salé (lait maternel?)
- une répulsion pour l'acide, l'amer et le très salé.


Repost 0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 19:12

I.Un système somesthésique
I.1>Localisation dans le cortex des aires somesthésiques




Au niveau des aires corticales S1 et S2: les aires "serre-tête"
Ces aires sont des aires homonculus: chaque zone de la peau est projetée sous ces aires corticales par rapport à la densité des capteurs sensoriels. c'est une carte du corps humain "sensitif" représentée au niveau cortical.

Illustration Homonculus:

 

     

 "La bouche et les mains sont les 2 zones qui condensent la plus forte densité de capteurs"

I.2>Description

La somesthésie (dite aussi sensibilité du corps) constitue un des systèmes sensoriels de l'organisme.
La somesthésie désigne un ensemble de différentes sensations (pression, chaleur, douleur ...) qui proviennent de plusieurs régions du corps.

On distingue 2 systèmes proprioceptifs:
- Le système somesthésique intéroréceptif: le système proprioceptif( qui grâce à des récepteurs très spécialisés localisés dans les muscles, tendons, articulations nous permet de détecter plusieurs informations avec une sensibilité profonde) quand il se coordonne avec le système vestibulaire (sensibilité à la gravitation et pesanteur: il est fonctionnel in utero et stimulé par les mouvements du foetus, devient hyperréactif à 6 mois puis se stabilise bien vers 3-4 ans) nous permet d'avoir une perception de la position des différentes parties du corps les unes par rapport aux autres et par rapport à l'espace extérieur ainsi qu'une perception du corps en mouvement.

    


               "Complexité du système proprioceptif"  : de très nombreux récepteurs.

- système somesthésique extéroréceptif: c'est la peau ! (Anzieu: le "moi-peau").

I.3>Deux voies ascendantes:
Le SNC se divise en:
- un système antérolatéral (système archaïque): précision, douleur, température, et les sensations proprioceptives: position et déplacement...
- un système lemniscal (système récent): sensibilité tactile.

II>Les fonctions du système tactile:

- Une fonction d'exploration: à dominance perceptive, il traite les aspects hédoniques/anédhoniques, les textures (lisse, rugueux...), la t°, c'est un système simple qu'on pourrait dire "binaire" (1 ou 0) c'est à dire : chaud/froid, pique/pique pas, doux/rugueux etc..

- Une fonction haptique ou "perceptive tactile kinesthésique" (fonction instrumentale): à dominance motrice, il permet d'utiliser les informations tactiles pour agir sur l'objet (ex: saisir);

III.Particularités:
III.1>Illusions tactiles



Comme les autres systèmes perceptifs, le système tactile peut être "leurré" et donc victime d'illusions (illusion d'Aristote, illusion de Thaler....).
Je propose de renvoyer vers un article personnel où j'avais présenté quelques illusions... ICI et ICI.

III.2>Esthesiométrie ( mesure de la sensibilité de la peau) chez des bébés issues de fausses couches (non viables à longue durée)
- Tête:  7,5 semaines
- Aire péricubiale: 8,5 semaines
- Aire génitale: 10,5 semaines
- Paume de la main: 11 semaines
- Plante des piedes: 11,5 semaines

III.3>Coût cognitif:
Le système tactile est cognitivement très coûteux car même s'il permet comme les autres sytèmes de traiter les informations spatiales de base (texture, taille, forme), il le fait de manière séquentielle.
On peut arriver à un résultat assez sensable que celui de la vision (pour les informations de base), mais de manière beaucoup plus longue et beaucoup plus coûteuse.
Ce système étant limité à la pulpe des doigts il est difficile (infaisable souvent) d'explorer tout l'environnement (il faut s'imaginer explorer l'amphi H à l'aide du système tactile.....).

IV.Caracteristiques:
Rappel: les 2 organes privilégiés du toucher sont la bouche et la main (cf homonculus).

IV.1>Caractéristiques de la bouche:
- Fonction nutritive (dominance motrice, pattern régulier, activité rythmique, assez rigide).
- Fonction exploratoire(à dominance perceptive, pattern irrégulier, activité non rythmique et avec participation de tous les composants de la cavité buccale): Elle n'apparaît au début que lorsque le besoin alimentaire est satisfait.

--->"Dis moi comment tu suce, je te dirais où tu te situes dans ton développement" Excellent marquer de développement!

IV.2>Caractéristiques de la main:
- Fonction perceptive: permet l'exploration tactile des objets et est centrée sur les propriétés qualitatives binaires. (apparaît vers 2 mois)
- Fonction motrice: permet la saisie, de déplacer (vers 5 mois la fonction haptique se met en place: les mains sont libérées à ce moment en raison de la diffusion tonique).

A 5-6 mois les bébés ne peuvent pas à la fois coordonner une activité motrice et différencier 2 objets sur base tactile et la fonction perceptive est rapidement mis au service de la fonction instrumentale... je renvoie à l'étude faite en TD.

IV.3>Caractéristiques des membres inférieurs (les petons quoi)
- Fonction perceptive: Elle permet l'exploration des objets ("pied explorateur"), pic de cette activité vers 5-6 mois. Cette fonction ne s'utilise presque plus surtout dans le monde occidental pour des raisons culturelles (les chaussures).
- Fonction motrice: permettant le positionnement antigravitaire et la marche.

Repost 0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 19:41

INTRODUCTION
Chez l'humain, les systèmes sensoriels sont susceptibles de fonctionner avant la naissance

I.Séquence de développement des systèmes sensoriels
- Tactile ( et douleur): avec zone orale au début
- Vestibulaire (siège des postures et de l'équilibre)
- Gustatif & olfactif: associés dans un premier temps puis se différencient
- Auditif
- Visuel: Acuité assez faible à la naissance mais le bébé voit

On oppose les récepteurs de contact qui ont besoin d'être stimulé (système olfactif, vestibulaire) aux télérécepteurs (vision, audition).

II.Les perceptions:
II.1>Définition
La perception est l'activité au moyen de laquelle l'organisme prend conscience de son environnement sur la base des informations prélevées par les sytèmes sensoriels.
=====> Fonction d'interprétation des données sensorielles
=====> Activité de traitement de l'information

II.2>Types de perceptions

- Intéroception (informations sur les organes internes: système végétatif?)
- Nociception (informations sur la douleur)
- Proprioception (Informations sur la position du corps et les mouvements, et ressentis physiques)
- Extéroception (Informations du système environnant passant par les sens)

II.3>Sensation & perception
- les perceptions réfèrent toujours à des objets externes
- les sensations sont des expériences personnelles et subjectives

II.4>Spécialisation des systèmes perceptifs
- Vision: appréhende les propriétés spatiales en une fraction de seconde (exemple: Un éclair qui est à trois kilomètres on le voit immédiatement et on entend après)
 -Audition: traite les informations séquentielles et temporelles (+ couteux que la vision)
- Tactile: excelle pour les propriétés de substance (Textures...)

III.Les univers sensoriels
- Certains environnement vont promouvoir les activités de l'enfant ou améliorer certains handicaps
- D'autres environnements vont être pathogènes ou aggraver certains handicaps (Trop de bombardement perceptif: Hyperstimulants ou carence hypostimulante).


Les stéréotypies et maniérismes d'autistes traduisent une recherche d'autostimulation en réponse à des environnements hypostimulants).
Piscine de balles de couleurs dans hôpitaux = environnement riche en stimulations perceptives pour l'enfant autiste (et autres).

  


IV.Les flux sensoriels
La coordination des sous-systèmes archaïques c'est à dire mature à la naissance (exemple: récepteurs des avants bras) et des systèmes récents, c'est à dire immature à la naissance (exemple: Pulpe des doigts), permet l'analyse de LA FORME DU MONDE ENVIRONNANT.

- systèmes archaïques:                                                  -systèmes récents

- faible pouvoir séparateur                                              - fort pouvoir séparateur
- mobilisation tonique                                                      - champ limité
- ajustement postural                                                      
- sensible au mouvement                                                - sensible au contraste
- informe le corps                                                             - maximisation  de l'aire corticale
Le bébé est actif car il synchronise et oriente les capteurs sensoriels pour minimaliser/maximiser les informations. Les variations sensorielles sont liées aux mouvements du capteur qui sont connus par la sensibilité profonde

V.L'intermodalité sensorielle


          

(image pris sur le site : http://acces.inrp.fr)

V.1>Intro

Les informations de l'environnement sont multimodales (exemple du feu: je le vois, je l'entend crépiter, je ressens sa température...)

" Comment peut-on identifier sa brosse à dent avec le pied dans la salle de bain obscure en se levant la nuit pour aller aux toilettes?" ===> C'est ça l'intermodalité sensorielle.
je renverrais volontiers à une étude faite en TD sur le transfert intermodal des bébés ICI.


On pourrait décomposer ce processus complexe en trois phases:
- Perception: je sens un truc rugueux avec mon pied gauche
- Transfert intermodal: Je transfère d'une modalité sensorielle à une autre
- Appariement intermodal: Je "vois" la brosse à dent que j'ai senti avec le pied.

cas pratique: le bébé peut ressentir une dépression chez la mère même si elle le cache en souriant (par exemple sur la prosodie monotone de sa voix)


V.2>Positions théoriques:
- Chaos sensoriel (Piaget)
- Amodalité (Bower) : "Il n'y a pas de chaos sensoriel mais le bébé ne sait pas d'où vient l'information (de quel système) et donc il y a traitement indifférencié".
- Intermodalité (Meltzoff): "Bébé est précablé pour différencier" ===> intermodalité sensorielle
exemple pratique: les bébés reconnaissent une tétine à picots vs une tétine lisse.
--->On pourrait se servir d'une tétine à picots comme stimulant pour les bébés hypotoniques de la bouche...

V.3>Asymétrie développementale:

Par exemple au début (et cf le TD), le bébé pendant les 2 premiers mois est capable de transfert intermodal du tactile à la vision. Après le transfert se fera dans les 2 sens. Ceci dit ce n'est pas forcément réversible à tous les stades.

V.4>Fonctions de l'intermodalité sensorielle

- Donner une unicité de l'objet et/ou l'environnement par des systèmes sensoriels différents.
***Application pratique***
Ces chirurgiens qui opèrent aujourd'hui "avec la langue"

VI.Exemple en guise deCONCLUSION:

Si nous sommes étonnés quand il n'y a pas d'agrégation sensorielle (exemple du ventriloque), il faut savoir que c'est pareil à la naissance (effet McGurk : phénomène perceptif qui montre une interférence entre l'audition et la vision lors de la perception de la parole; d'où les expériences faites avec les bébés (paradigme transgression des attentes); avec "GA" "BA" "DA")


Repost 0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 17:50

I.Changement de la conception de développement :
L'âge n'est plus considéré du tout comme un marqueur, on ne fait donc plus de psychologie sur l'expérience de vie et aussi surtout, on envisage le développement dans une perspective de vie entière (lifespan): On sait aujourd'hui qu'on peut développer des compétences à tout âge (ces personnes agées qui sont devenues des "as de l'informatique par exemple).
Aussi un enfant autiste de 18 ans peut "penser" comme un bébé de 18 mois---> On ne peut pas parler d'âge comme marqueur donc!
Le développement est envisagé en stades non chronologiques (un stade ne s'acquiert pas forcément avant l'autre etc.), et discontinus (non linéaire): on peut "évoluer", "involuer", re-évoluer" en termes de compétences, cognition etc..

exemple de développement non-linéaire (Un peu d'humour ça fait pas de mal):




II.Des modèles globaux aux modèles locaux:
Les modèles globaux (cf Piaget) sont très généraux mais aujourd'hui il y a de vrais spécialisation dans divers domaines:
- Motricité (fonction effectrice et fonction expressive)
-Systèmes sensoriels (ex système visuel: Vision des visages, des couleurs, des formes, des profondeurs, mouvements...)
- Le langage (pragmatique ou phonologique)
- Le nombre
- Les émotions
- les cognitions sociales



                                                 


III.La prise en compte du social et de l'émotionnel

IV.La distinction entre DEVELOPPEMENT et CHANGEMENT
Le développement à proprement dire ne s'observe pas (c'est un niveau supérieur d'acquisition des cognitions permettant de nouvelles capacités/compréhensions); c'est le changement qu'on observe (ce qui se passe entre 2 niveaux de développement ex: la marche).

V.Distinction entre Développement et apprentissage
Même si on pourrait l'apparenter à un "apprentissage attendu" (marche, langage, propreté). Le développement n'est pas un apprentissage (qu'il soit guidés ou conçus)

VI. Etayage de la notion de "période sensible"
On sait aujourd'hui que si une fonction (exemple: langage ou vue) n'a pas été correctement exposée à un moment critique elle ne fonctionnera jamais (cf: Victor l'enfant sauvage).


               



VII. Prise en compte de la neuroplasticité

On sait que rien n'est irréversible dans le cortex cérébral. Ainsi certaines fonctions pouvant être perdues (dans un accident par exemple) ou un comportement, peuvent réapparaître.


      


UN MOT DE LA FIN: Ce qui est important en psychologie, ce n'est pas l'expérience du sujet, c'est la façon dont il va l'interpréter.
La question est donc de connaître quels sont les "outils" dont il dispose pour se livrer à cette interprétation. Dans une perspective développementale ces outils se modifient.

Repost 0

Présentation

  • : site-psychologie (ressources)
  • site-psychologie (ressources)
  • : psychologie générale, psychologie cognitive et expérimentale, psychologie sociale, psychologie clinique/psychopathologie, psychologie du développement et différentielle, Psychophysiologie/Neuropsychologie.
  • Contact

Recherche