Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 23:15

I.Un modèle en 5 étapes : "INGENIERIE PSYCHO-SOCIALE" (Py & Somat, 2000)
1>Evaluer le problème de terrain (évaluer l'efficacité des procédures existantes et repérer les biais et insuffisances.
2>Proposer des modifications de la procédure habituelle ( Ces propositions reposent sur les modèles sur les modèles et théories de la psychologie scientifique) : ceci est fondamental entre psychologie de terrain et psycho sociale appliquée
3>Comparer l'efficacité des différentes propositions pour retenir la mieux adaptée.
4>Appliquer le modèle d'action à systématiser sur le terrain
5>Accompagner  par une formation ou un suivi les professionnels dans le but de mettre

II.Illustration de ce modèle: l'entretien cognitif (Demarchi& Py, 2006)
 C'est un nouvel outil au service de la justice issues des connaissances de la psychologie cognitive et de la psychologie sociale.
Pour le recueil des témoignages :
>Objectif : Améliorer l'efficacité des auditions de témoin ou victimes.
>Enjeu: optimiser les chances de résoudre l'enquête.

ETAPE 1: ALUER LE PROBLEME DE TERRAIN : dresser un bilan des procédures existantes!


Dans la procédure habituelle (le procès verbal) : on a repéré des dysfonctionnement:
- Rappel libre des faits
- Questions spécifiques (dans cette partie les scientifiques ont relevé un certain nombre de dysfonctionnement et ce, essentiellement dans la manière de poser les questions.).

Bilan des principaux dysfonctionnements:
- fréquence des questions trop élevée (1 toutes les 10 secondes) : ca coupe le récit/raisonnement et ça perturbe la concentration du témoin.
- Questions fermées: « étiez-vous le seul témoin? »... induisant réponses binaires ( OUI ou NON)
- Ordre des questions pré-établi. L'ordre peut être ne suivent pas toujours le cheminement mental du témoin/victime.
- Beaucoup de questions dirigées (i.e induisant un élément d'information nouveau dans la scène que ne connait pas forcément le témoin) ex: «  avez vous vu UN signe stop » vs «  avez vous vu LE signe stop? »..cela va amener des réponses à la place d'autres
- Commentaires à caractère évaluatif de la part de l'enquêteur. ex: « c'est tout? »).. vont rendre le témoin ou victime nerveux/défensif.

ETAPE 2: PROPOSER DES MODIFICATIONS DE LA PROCEDURE HABITUELLE

Sur la base du bilan... on propose:
- Plus de rappels libre des faits
- Eviter le questionnement incessant du témoin
- Respecter le cheminement mental du témoin

Sur la base de la littérature scientifique :
Référence : la théorie de l'encodage spécifique de TULVING
Cette théorie : On a d'autant plus de chances de se souvenir d'un évenement que le recouvrement entre la situation de récupération et cele d'encodage est important.
La proposition: on va replonger le témoin dans des conditions contextuelles les plus proches de l'évènement.
- Consigne 1: Repenser mentalement au contexte physique et émotionnel de la scène ( consigne recontextualisation).
- Consigne 2: Restituer un max d'infos même si elles lui semblent peu pertinentes. ( consigne Hypermnésie).

Référence de Tulving : On peut récupérer un même souvenir en empruntant plusieurs chemins d'accès différents..
ex: oubli d'un nom : on se remémore le physique de la personne, où on se rappelle un contexte ou on a vu la personne).
la proposition: Accéder aux souvenir inaccessibles en mémoire par des méthodes différentes.
- Consigne 3:  Raconter la scène mais dans des ordres chronologiques différents ( de la fin au début ie effet de récence vs effet de primauté : cf cours sur la mémoire en L1).
- Consigne 4: Raconter l'évènement en adoptant une autre perspective (celle d'un autre protagoniste).
Après tout ça, si on veut on peut compléter par l'ancienne technique

ETAPE 3: COMPARER L'EFFICACITE DES DIFFERENTES METHODES:
Etudes de laboratoires et études de terrains pour comparer:
Procédure habituelle VS Entretien cognitif
> Supériorité de l'entretien cognitif : +30 % d'informations exactes en plus et 50% pour les enfants.  et pas d'augmentation des affabulations.

Les dernières recherches ont amené à des études sur des enfants qui sont très suggestibles. Question dirigée --->réponse souvent attendue.
L'entretien cognitif permet d'éviter beaucoup de biais d'enfants.

ETAPE 4 : APPLIQUER LE MODELE D'ACTION
On a mis l'entretien cognitif en Angleterre! Ca commence en france (Nice).

ETAPE 5 : ACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS

--->Mise en place d'un vaste plan de formation à l'entretien cognitif des officiers de police.


                  



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : site-psychologie (ressources)
  • site-psychologie (ressources)
  • : psychologie générale, psychologie cognitive et expérimentale, psychologie sociale, psychologie clinique/psychopathologie, psychologie du développement et différentielle, Psychophysiologie/Neuropsychologie.
  • Contact

Recherche