Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 23:09

INTRO:
La justice est un des premiers domaines d'application de la psychologie expérimentale,( cf : les travaux de Binet sur les faux témoignages d'enfants.)
-Objectif: Eviter les erreurs judiciaires
"La décision de culpabilité ou non-culpabilité est fondé sur la base de l'intime conviction des individus." (code procédure pénale).
Plusieurs biais (influence sociale, stéréotypes, discrimination, stigmatisation) peuvent interférer sur une prise de décision.

I.Exemples illustratifs:
I.1>Exemple de l'affaire d'Outreau:
Historique ICI.
Amalgame Outreau? Dutroux?
Quoi qu'il en soit le jeune juge effectue un biais de confirmation d'hypothèse. ce dernier est la tendance qu'on a à chercher activement (pas toujours de manière très consciente) plus de poids aux preuves qui confirment nos hypothèses.
Le biais de sélection a été fait ici dans le choix de la collecte des preuves.


La première impression (celle sur laquelle on reste) est souvent déterminée par les caractéristiques du sujet (passé judiciaire bien sûr, mais aussi les caractéristiques physiques, sociales...)
- Les gens en costard reçoivent des jugements plus cléments  que les autres (Guégen & Pascual, 2002)
- L'attractivité (physique et sociale), est négativement corrélé avec l'importance de la sanction (Webster, 1998)
- L'influence des médias est particulièrement importante, surtout dans les affaires sordides ( les gens sont d'autant plus amené à détester un criminel qu'ils ont entendu parler du crime qu'il a commis)
- L'insistance sur le récit des faits entraine davantage d'émotions négatives et plus de jugement sur la culpabilité (Stebley & coll., 199: pour une méta-analyse).


I.2>L'affaire Patrick Dils:
HISTORIQUE ICI
I.2.1> Les circonstances:
Des aveux après 36 heures de garde à vue; il est inculpé d'homicide volontaire et est condamné à perpétuité malgré des éléments de preuves mettant en doute sa culpabilité

I.2.2>Un procès perdu d'avance?
- Une pression médiatique très importante (opinion publique défavorable à Dils).
- De premiers aveux sous la contrainte
- Attractivité physique et sociale faible
- Peu d'assurance et des propos contradictoires (rappel: le gosse a 16 ans quand il est jugé)

                             


I.2.3>Un procès favorable
A la suite de certains éléments montrant la présence du tueur en série Françis Holmes, on accorde un nouveau procès à Dils.
- Une pression médiatique très forte là aussi (sauf que maintenant l'opinion publique est avec Dils)
- Une attractivité physique de loin supérieure (Patrick s'est fait un nouveau look)
- Plus d'assurance!


                          


Malgré son innocence et l'indemnité d'un million d'euros qu'il touchera, Dils aura passé quand même près de 15 ans en prison....

I.2.4>Interview de Patrick Dils :

     



II..D'autres erreurs potentielles?

II.1>L'influencabilité du jury
- une influence informative: les juges fournissent la majeure partie des infos nécessaire aux délibérations.
- une influence normative: du au statut du juge

II.2> Erreurs d'identification
II.2.1>L'effet de race
Les erreurs d'identification augmentent de 22% dans les cas d'identification inter-ethniques par rapport à une reconnaissance intra-ethnique
.
II.2.2>Les affabulations des victimes.
- Du principalement à des méthodes d'interrogations peu efficaces...

III.Collaboration Justice & Psychologie
 ===>Développement de l'entretien cognitif et de nouvelles méthodes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : site-psychologie (ressources)
  • site-psychologie (ressources)
  • : psychologie générale, psychologie cognitive et expérimentale, psychologie sociale, psychologie clinique/psychopathologie, psychologie du développement et différentielle, Psychophysiologie/Neuropsychologie.
  • Contact

Recherche