Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 23:00

I.Introduction
On va retrouver des carences au niveau des enveloppes psychiques et physiques de l'enfant
On va retrouver des carences au niveau de la fonction alpha de la mère

BION: « La fonction alpha de la mère est sa "fonction de rêverie". C'est sa capacité de métabolisation (mettre en mots, réassurer, calmer, dédramatiser) de l'irreprésentable sensoriel (éléments bêta) en symbolique (éléments alpha).


On va retrouver des carences au niveau de l'installation des interactions
Cela va induire des pathologies, néanmoins:
 

Les symptômes peuvent prendre des formes diverse et variées comme par exemple:

- Réveil fréquent au cours de la nuit
- Sommeil agité
- Endormissement difficile
- Cauchemards
- Mauvaise santé selon l'avis de la mère
- Asthme
- Rhinopharyngites fréquentes
- Bronchites répétées
- Au moins une hospitalisation entre 1 mois et 3 ans
- Colère fréquente
- Mécontentement fréquent
- Appétit capricieux
- Pas d'objet transitionnel (doudou) : cf Winnicott reçoit des médicaments sédatifs plusieurs accidents entre 18 mois et 3 ans


Plus l'enfant est jeune plus les symptômes prennent une forme physique/somatique
Une asymptomatologie est inquiétante car ça peut  un défaut de structuration psychique (compromis désir-défense)

II.Les Troubles à expression somatiques/physiques
Troubles psychomoteurs: dystonies, dyspraxies...
Troubles nerveux: syncopes nerveuses, hypersomnies/insomnies idiopathiques, convulsions
Troubles alimentaires: anorexie, potomanie
Troubles digestifs: vomissements, coliques, mérycisme
Troubles sphinctériens: énurésie, encoprésie
Troubles respiratoires: asthme...
Troubles cutanés: exéma, urticaire...
La symptomatologie peut être diffuse ou localisée. Il convient néanmoins d'envisager un diagnostic différentiel avec les médecins pour savoir si on n'est pas en présence d'un trouble organique réel.

Enfin il faut  se poser la question de la transposition de la souffrance psychique dans le somatique: on peut avoir une conduite corporelle ou l'enfant prend part (refus alimentaire) ou alors des troubles fonctionnels proprement dit (la diarrhée par exemple).
Des véritables maladies à expression somatiques : asthme, exéma...  on pourrait parler de « conversion ».  

III.Les troubles du comportement alimentaire
III.1> L'anorexie commune du second semestre
Il s'agit d'une forme d'anorexie qui surgit quand le nourrisson change de régime alimentaire (il passe du liquide au solide). Cette anorexie peut-être interprétée comme un jeu d'opposition et/ou de maîtrise de son corps.
On va distinguer:
Forme réactionnelle: Le refus alimentaire ne va pas persister longtemps suite à la réassurance et/ou la baisse anxieuse de la mère.
•  Forme persistante: pouvant aller jusqu'à la phobie alimentaire, c'est une forme d'expression sous-jacente d'une dépression.

III.2> Le mérycisme
C'est une forme de comportement alimentaire aberrant consistant en la régurgitation provoquée puis la remastication interminable des aliments revenus se produisant la plupart du temps quand l'enfant est seul.
Cela peut entraîner une dénutrition et mettre en jeu le pronostic vital.
Ca peut être un mode d'autosatisfaction érotique en réponse à une déprivation maternelle.

IV.Les troubles du développement (langage, motricité, intelligence...)

Ils ne sont pas faciles à observer en raison des différences inter-individuelles.
En revanche on peut évaluer certaines précocités plus facilement qui peuvent être problématiques comme par exemple une propreté précoce peut oblitérer la structuration psychique (stade anal).
On verra au fond comment intégrer ces symptômes dans des syndromes (troubles dépressifs, troubles psychotiques).

V.Corrélation attitudes maternelles/ symptomatologie de l'enfant

Etude de Spitz : il a observé une corrélation entre le symptôme de l'enfant et son environnement:

tablout.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : site-psychologie (ressources)
  • site-psychologie (ressources)
  • : psychologie générale, psychologie cognitive et expérimentale, psychologie sociale, psychologie clinique/psychopathologie, psychologie du développement et différentielle, Psychophysiologie/Neuropsychologie.
  • Contact

Recherche