Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 19:55

INTRODUCTION:
On peut avoir un trouble de la motricité globale et fine en même temps.
Les 4 DM:
- Déficience motrice cérébrale (DMC)
- Infirmité motrice cérébrale (IMC)
- Infirmité motrice d'origine cérébrale (IMOC)
- Paralysie générale (PG)

I. Les troubles de la motricité globale

tourisme_handicap_moteur_se.jpg

- Prévalence : 3 pour mille dont la moitié IMC/IMOC
- Origine cérébrale: IMC, AVC, traumatisme crâniens, tumeurs cérébrales
- Origine médullaire: des lésions médullaires dues à un trauma spina-bifida...
- Origine neuromusculaire: les myopathies
- Origine ostéo-articulaire

I.1>Les DM d'origine cérébrales
- Ensemble des troubles moteurs non évolutifs (paralysie, mouvements involontaires ou incoordonnés)
- Elles sont dûes à des lésions précoces (périnatales ou des premiers mois de la vie) du cerveau (IMC ou IMOC) ou bien plus tardives d'un trauma crânien avec hémorragie cérébrale, d'AVC de tumeur, de virus....
- Des lésions ne sont pas évolutives mais ce sont les séquelles motrices et cognitives qui peuvent s'aggraver.

I.1.1>L'IMC/ IMOC
- Les atteintes motrices sont diverses
- Les formes dites "spastiques" sont les plus fréquentes (hémiplégie, diplégie, quadriplégie)
- Les formes athétosique
- Les formes ataxiques

I.1.2>les traumas crâniens
Après la phase coma, on peut constater une régression variable des troubles moteurs souvent plus importants que les troubles neuropsychologiques ou émotionnels. Après 2 ans, entrée dans la phase de compréhension.


I.2>Les DM d'origine médullaire
- Les lésions liées à un trauma de la moelle épinière ou à une maladie
- On observe des atteintes diverse
- Composantes flasques

- Les lésions médullaires dues à une malformation congénitale: La spina- bifida

I.3>Les DM neuromusculaires
Plusieurs dizaines de maladies sont regroupées dans cette catégorie. La grande majorité est d'origine génétique

Elle entraine des déficits moteurs d'intensités diverses et d'évolutions parfois dramatiques, pour la plus connue la maladie « duchenne de boulogne » (myopathies)


I.4>Troubles associés aux DM

- Ces troubles associés, d'intensité et de combinaisons variables, peuvent gravement perturber les apprentissages des enfants et notamment les apprentissages scolaires
- L'épilepsie
- Les troubles des fonctions supérieures ou neuropsychologiques.

- 80% des IMC et des TC présentent ces types de troubles:
• les dyspraxies
• les troubles neurovisuels
• les troubles du langage
• les troubles de la mémoire
• les troubles des fonctions exécutives (flexibilité cognitives ,Mémoire de travail, planifications de taches...)
• les troubles émotionnels
• les troubles vésico-sphincteriens

- Attention:
Les troubles des fonctions supérieures ne doivent pas être assimilés au problème de la déficience intellectuelle.

I.5>Aspects développementaux des DM

- Présence d'automatismes moteurs particuliers (ATNR)
- Mouvement anormaux
- Hypotonicité (tête, nuque)
- Hyper laxité membres vs hyper rigidité extrémités
- Développement postural atypique

  prim2_2.jpg
          "ATNR reflex"



I.6>Développement cognitif et perceptif

- Perception et gnosies visuelles (connaissances)
- Niveau élémentaires (taille , forme , orientation, localisation, distance)
- Niveau intermédiaire (figures entremêlées)
- Niveau gnosique (reconnaissance des lettres, des images...)
- Oculomotricité (en lien avec orthoptiste)
- Fixation
- Poursuite oculaire
- Ciblage des saccades
- Coordination œil/tête

I.7>Aspects insytrumentaux (visuels)
- perception/ gnosies corporelles
- sens de positions segmentaires
- gnosie digitales
- température



II. Les troubles de la motricité fine

 100_4621.JPG

II.1>Terminologie
- Les anglophones semblent utiliser uniquement le terme DCD
- Canada: "développement coordination disorder"
- Les francophones font la différence entre:
• TAC (troubles de l'acquisition des coordination : une traduction littérale de DCD).
• Dyspraxie (Trouble de la représentation et/ou trouble de la planification des tâches apprises)

II.2>Critères diagnostics des troubles d'acquisition des coordinations
1/ perturbation significative dans la vie quotidienne et scolaire
2/ échec à un test standardisé de coordination motrice
3/ absence de toute affection neurologique identifiable
4/ pas de retard mental
Ratio : entre 2 à 8 garçons pour une fille (en fonction de la population étudiée)

Références internationales
Les études internationales sur l'incidence et le ratio de la dyspraxie (assimilée à la DCD) indiquent:
incidence : entre 3% et 6% (en fonctions de la population étudiée)

II.3>Trois caractéristiques conjointes
II.3.1>La présentation
- Malgré les efforts des parents ce sont souvent des enfants qui se présentent de façon « débraillé » vêtements mal ajustés après le passage aux toilettes, etc...
- Insensibilité à l'inconfort
- Locomotion et déplacement empreinte de rigidité.

II.3.2>La Socialisation
- Enfant qui s'isole: sensibilité au bruit, à l'agitation
- Peu de contact avec les enfants de son âge
- Joue avec des pairs plus jeunes ou plus âgés

II.3.3>Les acquisitions
- Lenteur dans la réalisation des tâches
- Décalages dans la mise en activité
- Maintien de l'attention difficile, fatigabilité, distractibilité


II.4>trois composantes dans l'analyse de la dyspraxies

Visuelle                          –                               planification                  –                gestuelle
troubles perceptifs visuels                     stratégies du regard                              troubles proprioceptifs

II.5>L'évaluation des praxies

II.5.1>Tests d'imitation

- Imitation complexe vs imitation simple
- imitation dynamique vs imitation statique
- imitation significative vs non significative

II.5.2>Trois modèles explicatifs
execution<=> représentation<=> planification


II.6>Grammaire de l'acte moteur intentionnel
Représentation
  Jean Ayres(USA)
- Troubles des coordinations intermodales entre systèmes vestibulaires, proprioceptifs et tactiles
Deborah Dewey(Canada)
- Hypothèse d'un déficit unique de la représentation du geste
Planification
Sharon Cermak (USA)
- Un déficit de planification primaire lié à une perte de l'organisation représentée de la séquence de mouvement qui compose le geste
Michele Mazeau (France)
- Lié a  un déficit de la planification d'un schème d'action (dyspraxies constructives)
- s'exprime par un trouble de l'exécution motrice (dyspraxie non constructive).

Les modèles mixtes
Selon M dega et Gerard
- Ils parlent de syndrome dyspraxique et évoquent un déficit du développement de l'action coordonnée et finalisé
- ils définissent 3 types de dyspraxies :
Type1: trouble de la coordination motrice sans atteinte structures de pensée
Type 2 : trouble de la structuration de la pensée spatiale
Type 3: trouble du contrôle exécutif du geste

Dictionnaire:

- Spastique (spasmodique):  qui s'accompagne de contracture (membre raidi)

- Athétosique: mouvements involontaires, incoordonnées, lents, ondulants de grande amplitude , affectant surtout l'extrémité des membres et la face.

- Ataxique: démarche particulière (le pied est levé brutalement, la jambe est lancée en haut et en dehors et le sol frappé du talon).




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : site-psychologie (ressources)
  • site-psychologie (ressources)
  • : psychologie générale, psychologie cognitive et expérimentale, psychologie sociale, psychologie clinique/psychopathologie, psychologie du développement et différentielle, Psychophysiologie/Neuropsychologie.
  • Contact

Recherche