Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 15:55

I. Expérience de terrain
Hypothèse générale:

Les individus se pronocent moins sur le contenu informatif d'un message que sur la source dont il provient ou "peu importe ce qui est dit, on accorde plus d'importance à celui qui le dit: prestige de la source.

Hypothèse opérationnelle:
On obtiendra plus de réponses de rejet (VD) dans la condition "parti extrémiste" que dans la condition "parti centriste" (VI).

Participants: Comme d'habitude, les étudiants du TD de psycho sociale, au nombre de 38 ce jour-là.
Matériel/stimuli :  cf document
Procédure: On demande aux sujets (de plus on les présume de parti centriste ou de gauche en rapport contextuel avec l'université dans laquelle ils sont) de répondre en terme d'accord ou de rejet à 8 propositions.
On va distribuer une feuille à un groupe en leur disant qu'il répondent aux proposition d'un parti centriste (on baptise le groupe "parti centriste") et à un autre groupe qu'ils répondent aux propositions d'un parti extrémiste (on baptise le groupe "parti extrémiste").


Plan expérimental:
- VI: source du message (2 modalités: "parti centriste" vs "parti extrémiste")
- VD: degré d'accord avec chacune des propositions sur des échelles ordinales allant de 1 ("pas du tout d'accord") à 6 ("Tout à fait d'accord")


Résultats:
Tableau de données brutes:

brut.jpg


Tableau de contingence:


contin.jpg

Test statistiques:
Pas besoin de test d'indépendance pour inférer rapidement que ces résultats expérimentaux ne sont pas significatifs sur le plan statistiques.
Néanmoins opérons avec un test du χ2
- Il s'agit de voir si la différence entre nos résultats mesurés et les résultats qui auraient été mesurés sous hypothèse d'indépendance des variables sont bien dû à une influence d'une des variables où à une fluctuation d'échantillonage et ne diffère pas sur le plan statistique d'une distribution au hasard.



χ2= ∑ (1≤i≤ et 1≤j≤p) tij2 ou = (1≤i≤ et 1≤j≤p) ((nij-ñij))   2
                                                               ______
                                                                  √
ñij

χ2= 0,24 pour un seuil d'erreur de (ddl = (k-1)x(p-1)= 1) de 0,1 d'erreur (1%)
Le seuil d'erreur acceptable est de 0,05 soit χ2(Ð) = 3,84
Si χ2 (D)>
χ2(Ð) alors les 2 groupes diffèrent statistiquement.
0,24<3,84, donc pas de différences sur la plan statistiques.
Inutile d'aller plus loin avec d'autres tests...

Notre hypothèse n'est pas validée ici et on la rejette partiellement (il va falloir tester d'autres échantillons)!

II. Le conflit d'identification
II.1>Prestige de la source (Rouquette, 1994 : inspiré de Lorge, 1936).
Citation: " Le bienfait et la nécessité dans le monde politique d'une petite rébellion de temps à autre"

VI: Source du message (condition Jefferson VS condition Lenine).
VD: mesure du degré d'accord (avec la citation).
Groupe Jefferson: en majorité en accord (les sujets pensent qu'elle est de Jefferson).
Groupe Lenine: en majorité en désaccord (les sujets pensent qu'elle est de Lenine).

Pour Lorge, l'évaluation de l'opinion d'une personne dépend du prestige attribué à son auteur.

II.2>Changement des perceptions du message (Asch)
Le fait de connaître l'auteur d'un message conduit à une réorganisation cognitive. Quand on connaît cet auteur, ça affecte le contenu du message lui-même. Pour le même message on aura pas la même perception, et on ne comprendra pas exactement la même chose.

Asch refait l'expérience Jefferson/Lénine et obtient les mêmes résultats et demande ensuite aux sujets de faire une petite dissertation pour expliquer ce qu'ils ont compris du message:

Ils n'ont pas compris le même message selon la condition et justifient le mot "rébellion" très différement:
- Groupe Jefferson: Réforme, changement,non-violence, ils soulèvent bien entendu l'adjectif "petite"
- Groupe Lénine: Chaos, révolution, et sous-estiment l'adjectif "petite"

II.3>L'évitement du conflit d'identification
Perez & Mugny (1989): théorie de la dissociation.
Selon eux le fait d'approuver ouvertement une source ne signifie pas seulement accorder une valeur à ses opinions mais implique aussi d'endosser les attributs de cette source (se déclarer d'accord avec une opinion nazie signifie pour l'individu qu'il est lui-même proche de l'idéologie nazi). L'identification avec une telle source conduit à un coût symbolique puisque le fait de s'attribuer les caractéristiques de cette source est incompatible avec le maintien d'une identité sociale positive.
D'où une recherche de différenciation envers la source. On donne donc des réponses divergeantes de celle de la source et pas forcément son avis.
L'activité cognitive est occupée à la différenciation donc on ne traite vraiment le contenu du message, on le rejette en bloc.

Lemaire (1975) : "on traite de façon unilatérale le message.  Processus de dissimulation. Stratégie de différenciation sociale qui montre que le sujet peut se montrer en désaccord avec des idées/opinions pour lesquelles il est en accord ou qu'il partage habituellement.
Le sujet rejette en bloc des opinions qu'il partage habituellement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : site-psychologie (ressources)
  • site-psychologie (ressources)
  • : psychologie générale, psychologie cognitive et expérimentale, psychologie sociale, psychologie clinique/psychopathologie, psychologie du développement et différentielle, Psychophysiologie/Neuropsychologie.
  • Contact

Recherche