Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 14:02

Article: ICI

I. Rappel sur la norme d'internalité

« Valorisation socialement apprise des explications des évènements psychologiques :ce que l'on fait (nos comportement)  et ce qui nous arrive/ nos expériences (renforcements) qui accentuent le poids de l'acteur comme facteur causal ».

Cette norme intervient dans les pratiques d'évaluations:
les évalués ont tendance à donner des explications internes pour obtenir une évaluation positive. C'est le paradigme de l'autoreprésentation.
Les évaluateurs montrent un biais préférentiel pour les sujets internes. C'est le paradigme des juges.

 

II. Etude de N.Dubois & F.Le Poultier

Objectif

Démontrer que la norme d'internalité ne marche pas qu'en laboratoire mais aussi en milieu écologique.

Opérationnalisation des variables

VI1: Niveau scolaire des élèves (moyen faible vs faible)

VI2: CSP (élevée vs basse)

VI3: Réponses au questionnaire (internes vs externes).

VD: Avis des enseignants sur le passage en 6 ème. Avis exprimés sur une échelle de 1 (très défavorable) à 9 ( très favorable).

En croisant les 3 VI ça donne qu'il y a 8 (2^3) possibilités combinatoires (donc 8 dossier expérimentaux),  mais on ajoute des dossiers de remplissage dans un soucis de crédibilité  (sinon les enseignants pourraient se douter de quelque chose).

Ainsi on peut avoir un élève faible de CSP basse répondait de manière interne, un élève faible de CSP basse qui répond de manière externe, un élève moyen-faible de CSP élevée qui répond de manière externe etc.


Hypothèses opérationnelles

- Les élèves qui fournissent une majorité d'explication internes obtiendront des avis plus favorable quant à leur passage en sixième que les externes=>Un biais préférentiel pour les internes.
- Les enseignants sous estimeront l'importance du questionnaire d'internalité dans leurs jugement . Ils seront non clairvoyant et n'auront pas conscience d'utiliser l'internalité dans leur jugement. Clairvoyance normative (certains d'entre nous sont plus clairvoyants que d'autres). L'internalité va jouer de manière implicite.

Résultats

tab-copie-2.jpg

légende:

- rouge : comparaison des moyennes pour l'avis de passage en sixième sous la simple influences des réponses internes ou externes.

- Bleu: comparaison des moyennes de l'avis sur le passage en sixième d'après le critère Niveau scolaire

- Vert : comparaison des moyennes de l'avis sur le passage en sixième d'après le critère CSP

- Quels effets simples?

Par analyse de la variance on voit qu'il y a un effet simple du niveau scolaire sur VD (avis des enseignants sur le passage en sixième), ce qui est normal.On verra aussi qu'il y a un effet simple de l'internalité. Aussi, aucune interaction n'est en jeu entre niveau scolaire et internalité.

On peut aussi appréhender  ces effets simples par simple comparaison des moyennes (mais pas de conclusion sans test).

Ainsi pour par exemple la moyenne des avis favorables est supérieure (m= 4,66) pour les élèves qui ont répondus de manière interne que ceux qui ont répondu de manière externe (m= 3,68), c'est très significatif (p<0,0001).

Pareil pour le niveau scolaire moyen-faible (m= 4,76) par rapport au niveau scolaire faible (m=3,58) (et p<0,0001), rien de bien étonnant.

En revanche pas de différence significative au niveau CSP.

- Biais préférentiel de l'internalité

stats.jpg

=> Ce biais préfréentiel marche mieux sur les enseignants non clairvoyants.

III. Discussion/Apports théorique

Jusqu'à présent on avait travaillé avec juste la norme d'internalité comme critère, ici on va montrer qu'elle joue même quand il y a d'autres critères et qu'elle n'est pas la pus saillante.
Cette recherche montre que dans une situation très professionnalisée impliquant des informations aussi importantes que les résultats scolaires, les élèves supposé avoir donné un maximum d'informations internes, ont suscité chez les enseignants un jugement plus favorable que les élèves supposé avoir donné un maximum d'explications externes.
=> Cette attribution de la valeur aux élèves internes est donc bien constitutive de la pratique évaluative des enseignants.
=> L'intervention de critères normatifs sous-tend l'évaluation. Critères auxquels les enseignants n'ont pas toujours accès (ils en ont pas conscience).

IV. Conclusion

La norme d'internaltité affecte l'évaluation dans différents domaines (organisations,scolaires etc)

L'intervention de cette norme dans l'évaluation permet aux évaluateurs d'inférer deux choses:
- Ce que font les gens (les comportements) est le reflet de ce qu'ils sont réellement
- Ce qui arrive aux individus (les renforcements) sont le reflet de ce qu'ils font et donc de ce qu'ils valent ( exemple du stéréotypes des chômeurs fainéants, responsable de ce qui leur arrive, « c'est bien fait »=> idéologie de la responsabilité individuelle).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : site-psychologie (ressources)
  • site-psychologie (ressources)
  • : psychologie générale, psychologie cognitive et expérimentale, psychologie sociale, psychologie clinique/psychopathologie, psychologie du développement et différentielle, Psychophysiologie/Neuropsychologie.
  • Contact

Recherche