Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 18:02

             _R9D4813m_480.jpg

                                 "Evaluation des praxies dans une évaluation neurpsychologique"

 

I. La mémoire

I.1> Qu'est ce que la mémoire?

On peut donner de la mémoire plusieurs définitions différentes qui dépendent du point de vue adopté.

Structural
Fonctionnel
Clinique
Psychanalytique

I.2> On peut voir la mémoire

Comme un système de stockage de l'information, avec des registres et des propriétés particulières -(exemple: Attkinson-Shiffrin).

Comme une fonction mentale dépendant de son contenu: mémoire visuelle, olfactive, auditive.

Comme une propriété des systèmes vivants qui sous tend les mécanismes d'adaptation à travers les modification qu'imprime dans l'organisme l'expérience passée. A partir de notre mémoire s'édifient toutes les activités cognitives.

 

I.3> La mémoire définie comme « son contenu »

De la même manière , on peut distinguer types de mémoire en fonction de leur « contenu ».

Une distinction classique depuis les travaux de Tulving demeure l'opposition entre mémoire épisodique et mémoire sémantique. La première a trait aux événements la seconde rassemble les connaissances du sujet.

Ces distinctions purement descriptives se recoupent et ne préjugent en rien d'un modèle précis d'architecture du/des système(s) de mémoire.

Toutefois ces distinctions ont souvent entrainé l'hypothèse de l'existence soit de registres, soit de « systèmes » différents de mémoire

Les neuropsychologues ont tenté également d'assigner à ces systèmes mnésiques différentes localisation cérébrale sans succès évident jusqu'à présent.

I.4> Les troubles de la mémoire

L'intérêt des tests spécifiques de mémoire tient d'une part à la complexité des phénomènes et des processus mnésiques, d'autre part à l'importance et à la fréquence des dysfonctionnements de la mémoire lors des diverses atteintes organiques cérébrales ou des principales maladies mentales.

Enfin, la fréquence de la plainte mnésique chez le sujet âgé constitue un motif courant d'évaluation psychologique (consultation mémoire).

Les principaux troubles du fonctionnement mnésique vont du simple oubli (difficulté à mémoriser ou a rappeler des événements de la vie courante: dates, noms) jusqu'aux différents types d'amnésies sévères.

Ces amnésies s'accompagnent classiquement, en contrepartie, de fabulations (rendre congruent un événement en inventant quelque chose en plus), de faux souvenirs qui traduisent la nécessité pour le sujet de combler le déficit produit par le trouble mnésique.

 

I.5> L'examen de la mémoire

Test d'empans mnésique (direct, indirects)

Inclus dans la plupart des batteries de test d'efficience intellectuelle ou d'évaluation rapide des états démentiels, ils permettent de sonder:

la mémoire à courte terme et/ou mémoire de travail (apprentissage saisie de l'information, maintien de l'information en cours de traitements troubles attentionnels, perturbation du fonctionnement de la boucle phonologique, du calepin visuo-spatial, administrateur central)

Exemple: épreuve de mémoire des chiffres dans la WAIS, évaluation de la mémoire dans le MMSE.

Les tests de mémoire épisodique (mémoire des événements situés précisément dans le temps, le lieu, les circonstances..)

Cette forme de mémoire est la plus fréquemment altérée dans de nombreuses pathologies et le vieillissement. Evalué par épreuves de rappel libre, rappel indicé et reconnaissance.

 

I.5.1>Analyse de la mémoire sémantique

L'analyse de la mémoire sémantique est complexe et repose sur l'administration de plusieurs épreuves successives au sein de la même batterie

Elle repose sur des tâches variées, verbales et visuelles, telle que la tâche de fluence verbale, la définition de catégories, la vérification d'énoncés, les épreuves de dénomination, de classification libre et indicée, d'évocation d'attributs, d'analogies sémantiques.

Ces tâches visent à explorer la mémoire du sens des mots, tout autant que les références catégorielles et les propriétés qui leur sont associés.

 

I.5.2> Tests de mémoire autobiographique

La mémoire autobiographique concerne les événements de vie personnels et à ce titre a d'étroits rapports avec la mémoire épisodique mais il ne faut pas confondre les deux.

Elle s'avère toutefois plus difficile à explorer (problème méthodologique) dans les mesures où l'examinateur ne peut vérifier l'authenticité des souvenirs ni l'exactitude de ceux ci.

Les autres tests sont conduits avec un apprentissage préalable ou portent sur des connaissances acquises et partagées.

Dans le cas de la mémoire autobiographique les événements passés sont propres au sujet et ne peuvent faire l'objet d'un apprentissage lors de l'examen.

La mémoire autobiographique ne peut donc être évaluée que de manière relativement indirecte.

 

II. Les fonctions exécutives

II.1>Fonctions de direction

Dans une tâche

- définition d'un but

- stratégie pour parvenir au but

- contrôle de l'exécution

évaluation du résultat

Pathologies des fonctions exécutives

Clinique

Données anatomo physiologiques

Epreuves non spécifiques: Figure de Rey, Brown Petersen, RLRI16

Epreuves spécialisées:

- Inhibition, Stroop, Hauling, Go no Go

- Flexibilité: TMT, fluence verbale, Wisconsin

- Planification: Tour de Londres

 

 

                            vol2fig4.gif

                                   Trail marking test: épreuve de flexibilité mentale

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : site-psychologie (ressources)
  • site-psychologie (ressources)
  • : psychologie générale, psychologie cognitive et expérimentale, psychologie sociale, psychologie clinique/psychopathologie, psychologie du développement et différentielle, Psychophysiologie/Neuropsychologie.
  • Contact

Recherche