Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 17:47

Vous trouverez l'historique de Bruno ICI.
I.Sémiologie
I.1>Tableau des signes



I.2>Registre de personnalité
I.2.1>Personnalité


Méfiance excessive vis à vis de ses interlocuteurs (en particulier le psychologue); Sceptique et douteux "Je vous fait confiance mais...." "Et si....?" "Qu'est-ce qui me prouve que vous ne vous trompez pas?"
Dédain (surtout envers la théorie psychanalytique); peu investi affectivement (ex :"Maman m'as-tu aimé?" ...il prononcait ces termes là sans affectation).
Comparaison aux autres par cet élégant aphorisme : "Quand je me regarde je me désole, quand je me compare je me console...".
-"Intellectuel" (en lien avec sa froideur).

Ce type de personnalité (doutant toujours sur tout et vivant son rapport à l'autre en terme de comparaison et/ou de dédain) appartient au registre de la personnalité obsessionnelle.

I.2.2>Comportements:

Rites conjuratoires et "pensée magique"; ex : "je ne rentre pas si la sonnette est à gauche"
Compulsions: le comptage systématiques de certains éléments (dans notre cas ce sont des poutres).
Violence (envers sa femme)
Comportements limite-pervers :
-séduction des hommes mariés (sans passage à l'acte) pour les faire chanter.
-Rituel du "grummus merdae" qu'il effectuait lors de ses cambriolages.

I.3>registre somatique:

Douleurs aux viscères principalement. (érogénéité anale).
"Dans toute névrose obsessionnelle on retrouve un indice d'hystérisation (et vice versa)" (BOUVET)

I.4>registre de l'humeur:

Bruno se dit dépressif et manifeste clairement une grande anxiété. Il ne supporte plus ses rites et compulsions qui le gênent et qu'il considère comme inacceptables.

I.5>Registre de la pensée et du jugement
Bruno a des OBSESSIONS (troubles du contenu de la pensée) : "c'est terrible pour tout c'est comme ça" "je passe ma vie à essayer de trouver du sens aux choses".....
Bien que pudique sur ses rituels scato, ça ne le préoccupe pas beaucoup affectivement de l'évoquer; aussi il passe aisément d'un côté à l'autre de la frontière de la loi : Il passe de cambrioleur à agent d'assurance...

II. Hypothèse diagnostique
Suite à l'absence d'un vécu des troubles de manière egosyntoniques et du rapport à la réalité de Bruno toujours très présent, on exclu un syndrome psychotique.

Avec le type de personnalité de Bruno (obsessionnel) et ses symptômes compulsionnels on propose l'hypothèse diagnostique d'une Névrose Obsessionnelle.

III.Analyse approfondie
III.1>Demande :

Les débuts d’alcoolisation de sa femme et surtout, ses accès de violence
Sceptique et méfiant quant à l’efficacité d’un travail plus approfondi - a suivi un suivi analytique
quelques mois pour dépression et accès de violence -Vient voir un psychologue psychanalyste

III.2>Anamnèse :

III.2.1>Sexe: Homme
III.2.2>Age: ?
III.2.3>Vie professionnelle: Employé dans un cabinet d'assurance
III.2.4>Particularités: Origines italienne
III.2.3>Histoire:


Un père et une mère "absents" et cette dernière peu affective; qu'il dit aussi "être folle";le père battait la mère (qui s'enfermait dans les toilettes avec Bruno)
 Un premier "séjour" dans une maison de correction.
S'alcoolise et est violent avec sa femme et son fils.
Ex-cambrioleur "professionnel" Bruno est aujourd'hui reconverti dans la vente d’assurance
Chantages (répéter à leurs femmes) auprès d’hommes mariés à tendance homosexuelle séduits mais sans passage à l’acte (pas de solutions narcissiques).

III.3>Historique symptomatique :

une dépression il y a un moment; aujourd'hui essentiellement des obsessions-compulsions et quelques douleurs somatoformes.

III.4>Etiologie :

- Obsessions idéatoires,
- compulsions
- Rites conjuratoires et "pensée magique",)
- Douleurs intestinales, conversion des affects au niveau anal : indice d’hystérie de la névrose obsessionnelle (BOUVET)
- Conversion des affects sur la pensée (déplacement).
- Chantages comme non-réalisation de l’agir sexuel
- Problématique centrée sur la masculinité, prévalence de l’analité, fixation sur les objets
excrémentiels (grummus merdae) et impossibilité de s’en séparer (douleurs intestinales)
- Isolation (isoler une pensée ou un comportement de telle sorte que l’expérience vécue se trouve
dépouillée de son affect et de ses représentations)
-Dénégation (splendide exemple avec le pré-refus de l'interprétation psychanalytique)
- Méfiance et opposition.
- Agressivité mais entretien de "bons rapport" (Frérocité = jeu de mot de psychanalystes décrivant l'obsédé comme ayant des rapports "fraternels" fauxculs avec les autres mais en vérité hostile: Fraternité + Férocité = Frérocité)
- Reviviscence, par la séduction des hommes mariés, de la jouissance vécue pendant l’enfance
exercée par sa mère et refus d’aborder l’intime

III.5>Hypothèse diagnostique :

- Personnalité obsessionnelle: doute de tout, traite les autres avec dédain, franchi aisément les limites (de la loi ici: passe de cambrioleur à agent d'assurance)
- Dimension obsessionnelle avec doute, obsessions idéatoires et compulsions
- Dimension anale avec traits de fixation anale et formation réactionnelle (grummus merdae, le "noir", la "merde")
- Isolation, déplacement et dénégation.
= névrose obsessionnelle (névrose de contrainte à l'ancienne)

IV.Bibliographie du cas Bruno:


- 15 cas cliniques en psychopathologie de l'adulte :(Dumet N & Ménéchal J)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : site-psychologie (ressources)
  • site-psychologie (ressources)
  • : psychologie générale, psychologie cognitive et expérimentale, psychologie sociale, psychologie clinique/psychopathologie, psychologie du développement et différentielle, Psychophysiologie/Neuropsychologie.
  • Contact

Recherche